Etre à son compte : la liberté?

Au départ, créer sa propre société est exaltant : le chef : c’est nous, l’emploi du temps aussi. Grand luxe, nous pouvons choisir nos interlocuteurs. Waou ! Alors par où commencer ?!!!

Comme on ne sait pas trop, et bien, cela part dans tous les sens !

Tous feux tous flammes, on veut tout faire avancer au plus vite. Et comme on est seul, ca n’avance pas si rapidement…

Alors on prend conscience que TOUT repose sur nos petites épaules pas si prêtes que ca !!!Et on a TOUJOURS l’impression d’avoir un train de retard ! C’est là que l’on se met à travailler jours, nuits, week ends, on teste les 3*8 tout seul

Et on se retrouve…prisonnier du temps ! car on réalise à ce moment-là qu’une journée ne fait que 24h.

Bon, maintenant que l’on a testé et accepté (ce qui est loin d’être simple) les limites temporelles, on passe par l’étape petit coup de mou, coupure avec le boulot : remise au sport, dejs avec les supers copines, restaus en amoureux… ca fait du bien !!

 

Et ca y est, on est armé pour passer à l’étape suivante : l’organisation et la priorisation du travail.

Et là, ca n’a plus rien de spontané ! Chez moi c’est : travail la journée, enfants le soir, un apéro entre copines le mercredi soir pour absorber le « terrible day », une soirée par semaine en amoureux, mon petit cours de yoga préféré le vendredi midi et quand il ne fait pas trop froid (c’est à dire 3 mois par an à Nancy ;-)): petit footing entre filles !

Et bien, figurez-vous que je ne me suis jamais sentie aussi libre !

J’ai réussi à caser dans mes toutes petites semaines qui défilent à une vitesse folle, tout mais vraiment tout ce que je voulais arriver à faire !!!

Finalement : la liberté, c’est celle de pouvoir choisir la répartition de son temps et ca n’a pas de prix.

Flore